Questions habituelles posées :

 

"la monnaie n'est pas le problème car c'est juste un outil !".

Faux. C'est un outil d'échange ET d'exclusion, l'un ne va jamais sans l'autre.
Une valeur d'échange comme la monnaie est basée sur la rareté relative (on n'échange pas contre des feuilles d'arbre),
ce qui implique qu'en étant relativement rare, il est impossible que tout le monde en ait suffisamment.
Explications complètes dans cette vidéo :

 

 

 

 

"La monnaie n'est qu'un outil de mesure !" :


Non, Un outil de mesure, c'est un mètre, un kilogramme, etc. Leurs unités sont stables, universelles. Mais pour 1 euros (ou quelle que soit la devise), vous pouvez avoir 1 kg ou 2 kg d'une même marchandise suivant le marchand. Cette unité bouge également dans le temps suivant la demande du produit.
Pour ces deux raisons, la monnaie n'est pas un outil de mesure, mais au mieux un outil d'estimation flou.

"La monnaie permet de gérer les problèmes, sans elle, on retomberait dans la barbarie !"

Là encore, n'oublions pas que la monnaie exacerbe aussi et toujours les problèmes :

_ exacerbe la jalousie (par la publicité, pour penser à la place de l'individu)

_ pousse à la raréfaction des biens et crée des tentions (lorsqu'il y a abondance dans une production, les prix s'écroulent et il est plus rentable de laisser pourrir les productions pour faire remonter les prix (grâce à la rareté).

_ permet la déresponsabilisation : si vous ne voulez pas faire « le sale travail », vous payez quelqu'un pour le faire à votre place : taper sur les autres, les tuer (police sécuritaire, armées), se salir (entretien), pénibilité, etc.

_ ne permet pas l'accès aux connaissances et techniques (en les protégeant par des copyrights et des brevets).

_ empêche la science et la connaissance d'avancer à cause des manques de budget ou du manque de rentabilité (exemple : les maladies orphelines). Etc...

_ ne permet pas de résoudre la misère, car pour résoudre les problèmes de manque il faut... de la monnaie, monnaie qui doit rester relativement rare pour être utilisable. Peut-on résoudre des manques avec un outil qui "manque" ?

La barbarie, c'est piller et détruire l'environnement parce que la nature n'établit pas de facture.
La barbarie c'est faire des armes parce que ça fait tourner l'économie (productions d'armes = emplois = taxes = financements des services publics, etc)
La barbarie, c'est écraser les droits humains pour « raison économique » (servitudes des femmes, des enfants, des travailleurs pauvres, etc).


.